• Cellulite bye bye avec mésothérapie

    Avant de livrer le corps au soleil, il est urgent de contrer les défaillances les plus évidentes, telles que la cellulite, qui affecte environ 80% des femmes, quel que soit leur âge.

     

    Les temps se resserrent avant le début de l'été et les formules de dernière minute s'imposent.

    Types mésothérapie

    Cellulite bye bye avec mésothérapie

    Mésothérapie classique : La technique la plus testée et toujours valable est la mésothérapie : avec des micro-injections localisées d'un cocktail pharmacologique à base de substances lipolytiques, telles que la carnitine, la théophylline, en association avec des produits activant la circulation et éliminant la stagnation des liquides, de bons résultats sont obtenus après un cycle de 10-15 séances.
    Mésothérapie «écologique»: les adeptes de l'approche verte peuvent suivre une carboxythérapie (micro-injections de dioxyde de carbone) en alternance avec une mésothérapie à base de phosphatidylcholine, d'acide désoxycholique et de carnitine dans des dilutions homéopathiques. Dans ce cas également, 15 sessions seulement sont nécessaires.

    Traitements avec des fils en AOP

    Une nouvelle méthode pour le traitement de la cellulite dans la deuxième étape, la cellulite fibreuse (celle qui détermine l’aspect de la peau d’orange, cet aspect tant détesté des petits trous à la surface, des petites irrégularités causées par la cellulite et la fibrose du tissu adipeux qui tend à rétracter la peau sus-jacente), consiste à insérer, avec une technique particulière, des fils en AOP (polydioxanone): ces fils sont capables de stimuler de manière importante la production de collagène et d'élastine et par la technique de insertion pour casser les ponts fibreux et donc améliorer l'apparence de la cellulite, améliorer et rendre le tissu plus compact et moins évident à l'aspect peau d'orange tant détesté.
    Pour les dépressions les plus importantes, il est également possible d’injecter des charges à base d’acide hyaluronique qui permettent, tant dans la culotte de cheval que dans le fessier, de rendre moins évidents les dépressions les plus importantes, de restaurer le tonus et la compacité du tissu et de revenir à la normale. la distension originale de la peau, en une peau plus fraîche, plus tonique, moins marquée et avec un effet très durable dans le temps.